SANTÉ : une ONG vole au secours des populations de la Cité Policière Yopougon 2

SANTÉ : une ONG vole au secours des populations de la Cité Policière Yopougon 2

0

En cette Journée Internationale de Lutte contre le Sida du 1er décembre, les Habitants de la Cite YOP-2 située à quelques mètres de la caserne de sapeurs-pompiers de la commune de Yopougon se sont réveillés avec des notes de joie et de santé. 

L’événement à  l’origine de cette atmosphère était l’ouverture du centre communautaire urbain local entièrement, réhabilite par l’ONG RÊVE AFRICA. 

 Démarrés en novembre 2019, ces travaux qui ont coûté 18 millions de Francs CFA, ont permis à cet hôpital de 1600 mètres carrés d’être entièrement réhabilité et lui ont également permit d’augmenter sa capacité d’accueil en passant de 5 a 11 salles d’hospitalisation.  Voir les photos

Selon le président de cette ONG, Monsieur Mathias Amani Kouamé lui-même médecin généraliste, biologiste et spécialiste de la télé médecine, le mode de fonctionnement dudit centre sera assure par un comité de gestion de 10 Membres chapeauté par l’ONG qui travaillera en étroite collaboration avec la cellule d’administration de la cité. Un contrat de bail renouvelable sur 10 ans lie à cet effet les deux partis avec pour mission d’étendre davantage le centre communautaire. 

Un centre de santé moderne et entièrement équipé

Quant aux équipements médicaux, techniques et mobiliers, Docteur Mathias annonce d’autres financements pour atteindre la barre des 100 millions vu que l’hôpital va continuer son extension pour le grand bonheur des 370 familles de la dite cité. 

Les différentes prestations qu’on y trouve sont les grands services classiques notamment la médecine générale, la pédiatrie, la gynéco obstétrique, la radiologie et le laboratoire d’analyse médicale. Dans l’optique de satisfaire les riverains qui pour la plupart sont des policiers retraités, des spécialités comme la diabétologie, la cardiologie et la rhumatologie ont été mises en place.

Des prestations à la portée de tous

Pour bénéficier des soins les patients de la cité auront à débourser la somme de 500 franc CFA. Les non-résidents eux devront payer 1000 francs CFA. Pour rappel le centre de santé urbain réhabilité est à l’origine une infirmerie de la mythique cite universitaire Yop-2 installé par le CROU (centre de Recherche des Œuvres Universitaires) d’Abidjan dans les années 1990. 
C’est face à l’abandon de ce patrimoine que monsieur Mathias Amani Kouamé médecin depuis 15 années et ancien étudiant résident de cette cité a décidé de rencontrer l’ancienne équipe pour apporter un nouveau souffle à l’hospice. L’ONG dont il est le président est épaulé par un groupe d’entreprise depuis 2006 et compte à son actif plusieurs actions dans plusieurs domaines. 
Son objectif est de traiter de développement communautaire, du Droit, créé de l’emploi en travaillant sur la question de l’entreprenariat.
About author
Anabelle