Un specialiste previent: Attention à la musique que vous écoutez

Un specialiste previent: Attention à la musique que vous écoutez

0

La musique que vous écoutez peut vous causer des problèmes ou vous aider.
Si vous êtes observateur et faites attention à tout ce qui vous entoure, vous pourrez percevoir cela.

En 2016, il y a un truc curieux qui s’est passé. J’avais subitement envie de me masturber.
Quoi ? Moi qui ne l’avais jamais fait !
Comment cela pouvait-il se produire ?

Je savais qu’il y avait une cause à cela et je me suis mis à la rechercher sans la trouver. Cela a duré une semaine, puis deux.
D’où venait le problème ?
J’ai donc fouillé du côté de mes habitudes. Qu’est-ce qui a bien pu changer ?

Par un heureux sort du hasard, je suis tombé sur le titre d’un article relatif à l’influence de la musique.
Bingo ! J’ai identifié clairement la source de ce mal : un ensemble de 15 morceaux coupé-décalé et zouglou que j’écoutais depuis quelques temps.

Immédiatement, j’ai mis fin à cette écoute. J’ai supprimé tous les morceaux de mon ordinateur sans chercher à savoir lesquels étaient à la base de ce problème.

J’ai compris pourquoi de nombreux Ivoiriens sont attirés par la drogue, le sexe, la corruption, etc.
La réponse se trouve dans les musiques qu’ils écoutent. Ces bruits de casseroles et ces paroles pas toujours audibles causent beaucoup de dégâts.
La faillite de la nation a commencé quand la bonne musique s’est faite rare dans nos oreilles.

Le principe suivant a été adopté : ce que je ne comprends pas n’est pas écouté. Si je dois écouter une musique, je cherche les paroles auparavant. Chaque nouveau morceau que j’ajoute à ma liste de lecture est sélectionné avec soin. La notoriété de l’artiste ne me dit rien. Les derniers hits non plus. J’accorde une grande importance aux paroles, au rythme et à l’influence qu’aura la musique sur mes habitudes.

Supprimer ces morceaux malsains c’est bon. Mais il est mieux de remplacer les mauvaises musiques par des musiques plus saines.
C’est alors que j’ai regretté les excellents morceaux (musique classique et autres) que nous avons perdus à Bouaké en 2002 lors de la rébellion.

Et si je retrouvais tous ces bons titres ?
Une recherche sur YouTube et j’ai pu télécharger quelques musiques classiques : Beethoven, Mozart, Schubert, Bach.

J’ai ensuite saisi dans la barre de recherche « musique douce ». La chaîne TaigekTou a été un grand cadeau pour moi qui adore la musique instrumentale chinoise.
YouTube m’a fait des recommandations. J’ai découvert la musique Guqin et de bons artistes comme Leo Rojas.

Ces musiques douces m’aident à être plus calme, plus créatif. Elles sont une bonne source d’inspiration lorsque je bosse.

Commencez à faire le point des musiques que vous écoutez. Demandez-vous comment chaque morceau que vous écoutez s’est retrouvé dans votre liste de lecture. Observez vos habitudes. Vous plaisent-elles ? Si non, essayez de changer de musique. Elles pourraient être à la base de vos problèmes et de vos vices.

 

Mouahé Régis Konan est Ingénieur Agronome,
Passionné du livre et Blogueur
About author
Anabelle

Your email address will not be published. Required fields are marked *