La Côte d’Ivoire prend la tête du Comité de validation des candidatures des membres affiliés de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

La Côte d’Ivoire prend la tête du Comité de validation des candidatures des membres affiliés de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

0

La Côte d’Ivoire vient d’être élue, ce 14 janvier, à la tête du Comité de validation des candidatures des membres affiliés de l’Organisation Mondiale du Tourisme.


C’est au terme de sa réunion statutaire que le Comité de validation des candidatures des membres affiliés de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), a plébiscité la Côte d’Ivoire pour présider à ses destinées, faisant de son concurrent, l’Iran, le vice-président. C’était, le jeudi 14 janvier 2021 par visioconférence des membres du Comité, avec la Direction de l’OMT, en présentiel depuis son siège Madrid (Espagne).


Je présiderai donc cette instance qui étudiera les dossiers des organisations professionnelles, entreprises, offices administratifs et Groupements d’intérêts qui désireront s’affilier à l’agence spécialisée des Nations-Unies, aux côtés de la Chine, l’Arabie Saoudite, l’Azerbaïdjan, le Honduras et l’Iran. A l’issue du plébiscite ivoirien, 7 candidatures de membres affiliés ont été validées. En attendant la 24e Assemblée générale de l’Organisation, prévue en octobre prochain au Maroc.
Il importe de rappeler qu’il existe environ 500 membres affiliés à l’OMT et qui s’érigent comme des instances d’un lobbysme et de réseautage à même de cristalliser l’industrie touristique comme levier du développement des nations.


Faut-il le noter, pour prétendre prendre les rênes de ce Comité, la candidature ivoirienne devrait au préalable justifier de son élection au Conseil exécutif de l’OMT depuis la 23e Assemblée générale de l’OMT, à Saint-Pétersbourg (Russie), et de la cooptation de Siandou Fofana pour faire siéger la Côte d’Ivoire en tant que seul pays africain membre Comité de sélection des candidatures des membres affiliés à la même occasion. Une suite logique donc des choses serait-on tenté d’affirmer.

About author
Anabelle

Your email address will not be published. Required fields are marked *