Une conversation avec Colombe Yao DJIREBO: “j’ai essuyé divers échecs par manque d’expérience”

Une conversation avec Colombe Yao DJIREBO: “j’ai essuyé divers échecs par manque d’expérience”

0

Reçoit pour un autre histoire inspirante d’Abidjan, la Co-fondatrice du premier site d’analyse et de comparaison de produits et services bancaires en Côte d’Ivoire. Nous sommes honorés de vous présenter Colombe Yao DJIREBO pour une petite conversation sur sa vie ses activités et ses projets.

_________________________________________

Avant tout propos, qui êtes-vous ? On aimerait aussi connaître en deux mots votre histoire et comment vous êtes arrivée où vous êtes aujourd’hui ?

Je me nomme Laétitia Colombe Yao Épouse DJIREBO, mariée et mère d’une petite fille.
J’ai un master 2 en finance de marché et gestion de patrimoine.

Comme expérience professionnelle, j’ai travaillé au Crédit Maritime, une banque basée en Guadeloupe, puis dans un cabinet de gestion de patrimoine à Paris. Présentement je suis consultante commerciale au Panama.
Mes études et mon parcours professionnel m’ont permis de mettre en place avec mon époux “mon rêve ” : jecompare.ci , qui est un comparateur de produits et services bancaires en Côte d’Ivoire.

Nous aimerions en savoir plus sur votre entreprise, comment se porte aujourd’hui  (jecompare.ci) ? Les populations et les banques l’ont-elle adoptée ?

Jecompare.ci a été lancée en février 2019.
Notre objectif est avant tout de permettre à la population Ivoirienne de connaître et comparer les tarifs des banques Ivoiriennes.

Un peu plus d’un an après le lancement de la plateforme, je peux dire que ce projet a été bien accueilli, tant au niveau de la population que des banques.

Les consommateurs Ivoiriens ont parfaitement compris l’intérêt de notre plateforme. Nombreux sont ceux qui ont recours à nous pour différents services .Nous avons plus de 180 000 visites cumulées sur le site.

Les banques quant à elles, ont été au début réticentes, mais elles sont maintenant réactives.

Quelle est votre opinion sur le leadership féminin ? Et quels sont, selon vous, ses principaux obstacles ?

Le leadership se féminise de plus en plus et les femmes n’ont plus peur du “qu’en dira-t-on”, elles s’expriment et s’affirment de diverses manières .

Même si nous sommes parfois confrontées à de multiples formes d’inégalités dans le milieu professionnel, en famille ou dans la sphère politique, nous, femmes, sommes néanmoins de plus en plus nombreuses à nous affranchir des barrières psychologiques ou sociales pour conquérir de nouveaux espaces d’expression de nos talents.

Dans l’ensemble, votre chemin a-t-il été relativement fluide? Sinon, quelles ont été les difficultés que vous avez rencontré dans l’ensemble ?

Les débuts ont été très difficile.
J’ai commencé à travailler sur ce projet de comparateur bancaire en 2013, j’avais essuyé divers échecs par manque de financement, de personnes de confiance pour constituer une équipe, mais aussi par manque d’expérience.

Apres plusieurs experiences professionnelles, j’ai eu le temps de laisser le projet arriver à maturité.

Ainsi avec l’appui de mon époux Clovis Djirebo co-Fondateur de la version actuelle du projet, nous avons pu utiliser les échecs des premiers essais pour en faire une arme pour aller de l’avant.

Pour terminer, qu’est-ce que le « succès » ou « avoir du succès » pour vous ?

Le succès pour moi, ce serait d’être un modèle dans ma communauté. Également, réussir ma vie professionnelle (je me suis donnée de nombreux challenges), être une bonne épouse et une bonne mère.
J’espère que Dieu me fera la grâce d’allier tout cela en restant humble.

Contacts :

Website: www.jecompare.ci
Phone: +507 63500994
E-mail: contact@jecompare.ci
Facebook: Colombe Yao Djirebo
Instagram: Laétitia Colombe DJIREBO

Suggérer une histoire : le cœur de notre mission à Abidjan Magazine est de partager des histoires inspirantes surtout celles des gens incroyables qui nous entourent. Nous approchons généralement ces personnes sur recommandations, donc si vous ou quelqu’un que vous connaissez mérite d’être reconnu, faites-nous le savoir ici.

© Abidjan Magazine

About author
Anabelle